Un biologiste à la découverte de l’ours brun partie 2

Suite de la rencontre avec Etienne LEFAI, à propos de l’hibernation des ours.

Où se trouvent les ours que vous étudiez?

En Suède. Vous savez qu’il y a des ours partout sur la planète enfin presque!

PlanSuede

Combien de temps partez vous en expédition et avec qui ? 

On fait 2 expéditions par an, une en été et une en hiver. On est une équipe de recherche internationale. Il y a des vétérinaires, des gardes-chasses,  des gens qui s’occupent des animaux et des scientifiques/biologistes. On ne prend que des ados ours qui font entre 50 et 80 kg pour pouvoir les suivre, parce qu’ils sont moins rapides que les grands car si on prend des gros mâles c’est dangereux et les femelle si elles sont avec leur petit c’est également très risqué.

E1

Que faites-vous aux ours pendant vos expédition?

Pour commencer on leur met un foulard sur les yeux on leur prend la température, on les pèse, on leur met un collier émetteur. On fait des mesures et des prélèvements. Quand on a fini de les embêter on les remet au milieu des bois et on le laisse se réveiller.

E5

E2

E3

E6

Quand on y va en hiver, on finit d’approcher en raquette puis on creuse pour retrouver sa tanière. Il faut faire attention de ne pas le déranger pour ne pas le réveiller sinon il risque d’attaquer. On vient avec une grille métallique qu’on pose à l’entrée de la tanière et on anesthésie tout de suite. On le sort de son trou et on refait nos prélèvements (poils, température…), on fait une échographie du cœur.

 

Où sont les tanières ?

Sous des souches au bord d’un rocher et c’est tout ! C’est très rustique. Ils ont juste le museau qui pointe vers la sortie.

Que mange l’ours avant l’hibernation

Il est omnivore, il mange tout ce qu’il trouve mais il mange beaucoup de myrtilles car elles sont très riches en polyphénols, un peu de miel aussi.

Combien de temps hibernent-t-ils ?

Ils vont hiberner pendant 6 ou 7 mois ça dépend de l’hiver.

Une réflexion sur “Un biologiste à la découverte de l’ours brun partie 2

  1. Pingback: Un biologiste à la découverte de l’ours brun, partie 1 | Nature et compagnie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s